En cette fin d'année, l'association Valeurs et Spiritualité Musulmane de France (www.vsmf.net) renouvelle l'organisation d'une soirée conviviale au théâtre Adyar (Paris VIIème). Ces rendez-vous annuels qui nous tiennent à cœur, sont l'occasion pour qu’amis, sympathisants, familles, intéressés par le dialogue inter-religieux, ou simplement curieux d'en savoir plus sur notre religion se retrouvent autour d'expressions artistiques ou de réflexions spirituelles provenant du riche patrimoine de l'Islam trop souvent méconnu.

La rencontre a pour thème « Hymnes à la beauté : manifestations en islam ». La beauté est une notion fondamentale dans la culture et la tradition musulmane. Elle trouve son expression dans l’architecture, la calligraphie, le chant, la littérature, les sciences et le texte sacré. La beauté a pour particularité de ne pas forcement passer par l’intermédiaire de l’analyse intellectuelle et elle provoque, parfois, une ouverture du cœur ou une émotion spirituelle. C’est parfois au delà des débats que les mystères s’expriment. Nous invitons le public à partager ces moments en compagnie de nos intervenants.

 

 

Qui sommes nous : VSMF

L’association Valeurs et Spiritualité Musulmane de France (V.S.M.F.) est née de rencontres entre musulmans venus d’horizons divers : militants associatifs, étudiants, universitaires, salariés, cadres, etc., partageant les mêmes aspirations. VSMF a pour objectif de faire connaître différents aspects du patrimoine culturel et de la spiritualité musulmane et particulièrement le soufisme et les valeurs humanistes qui en découlent, en organisant des évènements au sein de la société française et européenne. Pour ce faire, VSMF conçoit des soirées culturelles à thème avec des conférences, des concerts, des tables rondes, des expositions, etc.

 

 

 

 

Les intervenants

Haroun Tebou

 

 

Chanteur de poèmes soufis et musicien multi instrumentaliste (oud, ney…), Haroun Teboul a étudié la musique classique de la période Ottomane auprès de Kudsi Erguner et s’est notamment produit avec les Derviches tourneurs d’Istanbul. Haroun Teboul a participé à de nombreuses expériences musicales traditionnelles (arabo-andalouse avec le groupe Ibn Arabi, moyen-orientale, indienne, flamenca...), et plus contemporaines (musiques de film comme "Bab Aziz", musique classique européenne, chansons…).

 

Silsila

Le groupe SILSILA composé d’une dizaine de chanteuses (étudiantes, salariées, mères de famille, universitaires, etc…) offre de temps à autre au public des soirées de qasaîd (poèmes) appartenant à ce riche patrimoine culturel et religieux du soufisme. Le nom SILSILA (chaîne initiatique) est un hommage au lien avec Sidi Hamza El Qadiri Boutchich, maître contemporain de la voie soufie à laquelle elles appartiennent, qui alimente le souffle spirituel de leurs chants.

  Connu pour son sérieux et sa maîtrise, l’ensemble SAFA possède déjà une très longue expérience de représentations lors des festivals et des fêtes religieuses. Spécialisé dans les qasaïd arabo-andalous, son style se nourrit d’une triple influence. En dignes héritiers de l’école andalouse, les chants ont conservé les derniers vestiges de la poésie occidentale du Moyen-Age. Le style de l’ensemble SAFA emprunte son goût prononcé pour les improvisations et les longues parties solistes à l’école proche-orientale, en particulier syrienne.

 

Le groupe Safa (Chant soufi)

 

Son répertoire se compose aussi de complaintes berbères et de cantilènes du Rif ou du Sud Marocain. Ces airs, qui peuvent paraître simples, utilisent en réalité des techniques complexes, ce qui explique leur grande beauté.

  

 

Regroupement des Mourides de la Tariqa Rifay de France

D'inspiration soufie, né en France, cet ensemble s'inscrit dans la tradition du chant sacré et perpétue l’esprit des grands maîtres du soufisme. Les récitals alternent psalmodies coraniques et chants.

 

  

Naziha Meftah

Chanteuse marocaine vivant à Paris, elle chante Fairouz, Oum kelthoum et Asmahan… Ses vibratos vont à la rencontre de l'arabo andalou et du melhoun, tout en explorant d’autres registres. Dans ses œuvres musicales, elle reprend le patrimoine oriental basé sur l’art du “maqam”, à travers ses polyphonies musicales, ses grandes voix ayant contribué, au contact de l’occident, à la modernité musicale de la chanson arabe. 

 

Muhammad Vâlsan

Fils du Sheikh Mustafâ 'Abd al-'Azîz (1907-1974), il est initié aux doctrines ésotériques de l'Islam par son père qui est considéré comme le fondateur des études akbariennes en Occident. Muhammad Vâlsan dirige la tariqa que son père avait constituée dans les années 1950. Directeur d'une revue intitulée "Sciences Sacrées", il a écrit et traduit de nombreux articles sur l'Islam. Il exerce la profession d'apiculteur dans la région de Dijon en Bourgogne où il élève également des purs sangs arabes.

 

 

 

Samedi 4 décembre à 19H00

Théâtre Adyar

4 Square Rapp – 75007 Paris

Renseignements : 06 21 98 68 76

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.