Le pacte avec le murshîd consiste en un acte d’allégeance avec le murshîd dans la voie de l’abandon des défauts de l’âme et le revêtement des attributs nobles (makarim akhlaq), ainsi que la réalisation du pilier de l’Ihsan (la pureté adorative et le bon comportement). Ce pacte est véritablement un engagement avec Allah, et il se fonde historiquement sur le serment prêté par les musulmans à Hudaybiyya (Bay’at-al-ridwân) au Prophète pour renouveler leur confiance et leur engagement dans la voie prophétique.


 

La prise du pacte est confirmée par le Coran, la Sunna et les Compagnons.


1) dans le qur’ân :


Allah a dit: « Ceux qui ont fait le pacte avec toi, en vérité, ils le font avec Allah, La Main d’Allah et sur leurs mains, et ceux qui rompent le pacte le font contre eux ; et celui qui accomplit fidèlement son engagement, Allah lui apportera une récompense immense » (inna al-ladina yubâyi`ûnaka innama yubâyi`ûna Llah, yadu Llahi fawqa aydîhim ; faman nakatha fa-innama yankuthu `alâ nafsihi, wa man awfâ bimâ `âhada `alayhu Llaha fasayu’tîhi ajran `azîman )(sourate al-fath, 1 0 ).


Cet engagement [par le pacte initiatique] est véritablement pour Allah ; et Il nous a mis en garde contre sa rupture: « Soyez fidèle au pacte que vous avez contracté avec Allah ; ne violez pas le serment [sur la foi] après l’avoir renforcé et désigné Allah comme garant contre vous ». (wa awfû bi`ahdi Llahi idhâ `âhadttum wa lâ tanqudhu al-îmân b`da tawkidiha wa qad ja`altumu Llaha `alaykum kafîlan…(sourate an-nahl, 9 1 ) et aussi: « …Et remplissez l’engagement [le pacte] ; on vous interrogera au sujet de ce pacte » (…wa awfû bi-l-`ahdi inna al-`ahda kâna maswulan) ». (sourate al-Isrâ’, 3 4 ).


2) dans la Sunna :


Le pacte ou serment d’allégeance n’a pas, dans la Sunna, une seule forme de transmission ; et il n’est pas spécifique à une assemblé précise. Il y a un pacte dans la Sunna qui concerne les groupes, les individus, les femmes et même celui qui est encore mineur.


® Le pacte des hommes,


Dans le Sahih de Bukhâri, selon Ibad ibn Samat le prophète a dit: ‘’ Donnez-moi votre engagement [faîtes avec moi le pacte] de ne rien associer à Allah, de ne pas voler, de ne pas commettre l’adultère, de ne pas tuer vos enfants, de ne pas proférer en toute conscience des propos mensongers, de ne pas être rebelle à ce qui est bien. Celui qui accomplit cela aura la rétribution d’Allah. Quant à celui qui s’oppose à cela, il devra une expiation pour sa vie entière, et celui qui en cela agit caché, son sort est entre les mains d’Allah. ‘’


® Le serment des groupes,


Ya’ala ibn Shadâd a dit: « Abî Shadâd ibn Aws m’a transmis, et Ihad ibn Sâmat peut le confirmer, nous étions chez l’Envoyé d’Allah et il dit: « Y a-t-il parmi vous des étrangers ? - c’est à dire des gens du Livre - nous lui dîmes: ‘’ Non, Envoyé d’Allah ‘’, et il ordonna de fermer la porte, et il dit: ‘’ Levez vos mains et dîtes: La ilaha ilâ Llah, nous levâmes nos mains et nous dîmes: La ilaha ilâ Llah, puis le Prophète dit: Louanges à Allah ; oh Allah Tu m’as envoyé avec cette parole, par elle Tu m’as ordonné, et par elle Tu as promis le Paradis, et Tu ne dévies pas de Ta promesse, puis il dit: Recevez cette bonne nouvelle car Allah vous pardonnera.’’


® L’initiation individuelle,


Un compagnon vînt chez le Prophète et l’interrogea: «  Envoyé d’Allah, indique moi un moyen de me rapprocher d’Allah sur Lequel se fonde l’adoration, et ce qui est le plus en faveur auprès d’Allah ; le Prophète dit : Pratique l’invocation d’Allah en secret et à voix haute ; Alî dit : Tous les hommes sont des invocateurs, donne moi une chose pour moi, le Prophète dit : La meilleure [parole] que j‘ai dite, moi et les envoyés qui m’ont précédés, est: La ilaha ilâ Llah, et si cette parole est sur un plateau en face de tout ce qui est au ciel et sur la terre, elle a plus de poids. Puis Alî dit : Comment invoquer ? Le Prophète dit: ferme tes yeux et écoute de moi La ilaha ilâ Llah trois fois, puis je fis cela en levant la voix ».


 


En ce qui concerne le pacte initiatique individuel, il est rapporté dans le livre de Tabarânî, al-wâssat, et chez al-Bayaqî selon Bachîr ibn al-Kasâsiya, que celui-ci alla chez le Prophète faire le pacte, et il dit : de quelle manière faire le pacte avec toi, oh Envoyé d’Allah ? Alors le Prophète tendit la main et dit: ‘’ Témoigne qu’il n’y a de divinité qu’Allah L’Unique et sans associé, que Mohammad est son serviteur et son Envoyé, accomplis les cinq prières dans leur temps, donne la Zakat prescrite, accomplis le jeûne du mois de Ramadan ainsi que le Hajj et lutte dans le chemin d’Allah ‘’. Il dit: Tout ce que tu as dit, je peut l’accomplir sauf deux choses : la Zakat, car par Allah, mon bien n’est que de dix chameaux que j‘utilise pour le transport de ma famille ; et le djihad, car je suis un homme lâche et j‘ai peur qu’au combat mon âme me suggère la fuite, et j‘ai peur d’encourir la colère divine. L’Envoyé lui prit la main et dit: Oh Bachîr, pas d’aumône (sadaqa), pas de djihad, comment rentreras-tu au Paradis ? Alors il dit: O Envoyé d’Allah ! Donne ta main pour que je fasse le pacte, il lui donna sa main et fit le pacte.’’


Equipe Saveurs Soufies