?? ??? ??? ???? ???? ?? ????? ??? ???? ???? ???? ???
" ??? ???? ???? ???? ????? ???????. ???? ??: ??? ??????? ?? ???? ????? ???: ????? ???? ???? ??? ????? ":
???? ??? ??? ???? ? ????? ???????

Anas Ibn Malik rapporte que le Prophète (S.W.S) a dit : « Lorsque Dieu veut du bien d'un homme, il l'utilise ; alors on l'interrogea : et comment l'utilise-t-Il ô Prophète de Dieu ? Il répondit : En lui inspirant de faire une bonne oeuvre avant sa mort. » .

 

La volonté est le début du parcours des gens qui cheminent vers Dieu et elle représente la première position (Manzila) de ceux dont le But est la Face d'Allah. Elle est ainsi nommée, car la volonté est le début de toute chose et celui qui ne veut pas une chose, ne la fera pas.

Lorsqu'on qualifie cette première étape du cheminement vers Allah du nom de "volonté" (Irada, ????? ) et qu'on y attache la finalité de toute chose dont elle représente le début, le mourid (disciple, littéralement celui qui désire, qui a la volonté) selon le sens propre du mot, devient ainsi, détenteur de volonté au même titre qu'un Savant est détenteur du savoir… Or, chez les soufis, le mourid est celui qui ne possède aucune volonté car celui qui ne se dégage pas de sa propre volonté ne peut être mourid (dans le sens où celui-ci doit remettre sa volonté à Dieu)…

Bien des gens ont parlé de la volonté et chacun en a exprimé le sens selon ce que son cœur lui a inspiré. La plupart des Shoyukh ont dit : La volonté est de laisser ce qui est de coutume ( ??????? ??? ?? ???? ?????? ). La coutume des hommes, justement, est de se perdre dans les ravins de l'insouciance, trouver une satisfaction à suivre les envies et perpétuer l'assouvissement des désirs. Le disciple est éloigné de tout ceci ; son éloignement devient ainsi, signe d'une volonté sincère. On nomme alors cet état (hal) "volonté", c'est-à-dire que le disciple se détache de la coutume et ce détachement devient ainsi signe de volonté. Quant à sa vérité profonde, elle constitue la renaissance du cœur dans le désir de Dieu. C'est pour cela que certains ont dit : "c'est une ferveur qui apaise tout malheur". (…)

J'ai entendu Abû Ali Daqaq dire : "la volonté est une ardeur dans l'âme, un picotement dans le cœur, un amour dans la conscience, un trouble intérieur, des flammes qui brûlent les cœurs". Et je l'ai entendu dire aussi : "J'étais, dans mon jeune âge, consumé par la Volonté (…)".

Al-Jûnayd dit : "Lorsque Dieu veut gratifier le disciple, Il le joint aux soufis et lui interdit la compagnie des gens de lecture" ( ???? - c'est-à-dire, ceux qui s'arrêtent aux lectures sans chercher à connaître le sens profond des textes) (…)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
(*) Traduction à partir de : Al-Rissala Al- Qushayria Fi Ïilm Attassawuf de : Abd Al-Karim Al-Qushayri. Chapitre : Interprétation des Stations ou le parcours des Gens du Cheminement – 24 : La Volonté ( ???????) , (page 201) "