Dix préceptes constituent la règle du corps:

  • Accomplir les obligations légales;
  • Éviter les interdits;
  • Être modeste à Dieu;
  • S'abstenir d'offenser les frères;
  • Guider le vertueux et le libertin;
  • Solliciter le pardon;
  • Réclamer le consentement de Dieu dans toutes ses affaires;
  • Délaisser la colère, l'orgueil, l'outrage et la dispute qui engendre l'hostilité;
  • Être son propre conseil ;
  • Se préparer à la mort.



Dix recommandations sont la forteresse du corps :

  • Se protéger les yeux;
  • Habituer sa langue à l'invocation;
  • Procéder à l'examen de conscience;
  • Utiliser sa science;
  • Respecter la bienséance;
  • Vider le corps des préoccupations mondaines;
  • Se mettre à l'écart des humains;
  • Combattre le moi;
  • Être abondant dans la prière;
  • Se conformer à la Sunnah.




Dix qualités fondent la noblesse du corps :

  • la mansuétude,
  • la pudeur,
  • la science,
  • le scrupule,
  • la crainte,
  • le caractère affable,
  • l'endurance,
  • la conviction,
  • la contenance,
  • l'abandon de l'interrogation.




Dix égarements ruinent le corps:

  • l'amitié pour l'insouciant à sa religion,
  • l'évitement des gens de bien,
  • la subordination au moi,
  • l'aversion pour la communauté,
  • la fréquentation des innovateurs,
  • l'immixtion dans les affaires d'autrui,
  • l'accusation de ses semblables,
  • la quête de notabilité,
  • les vanités du monde .




Dix états mènent le corps à la mort:

  • le manque d'éducation,
  • l'excès d'ignorance,
  • la fortune,
  • les désirs charnels,
  • la quête du pouvoir,
  • l'attrait dumonde,
  • l'amour du moi,
  • la gloutonnerie.




Dix défauts rendent le corps vil:

  • l'animosité,
  • la colère,
  • l'orgueil,
  • l'outrage,
  • la querelle,
  • l'avarice,
  • l'ostentation du dénuement,
  • l'abandon du respect,
  • la grossièreté,
  • la renonciation à l'équité.