Dix préceptes constituent la règle du corps:

  • Accomplir les obligations légales;
  • Éviter les interdits;
  • Être modeste à Dieu;
  • S'abstenir d'offenser les frères;
  • Guider le vertueux et le libertin;
  • Solliciter le pardon;
  • Réclamer le consentement de Dieu dans toutes ses affaires;
  • Délaisser la colère, l'orgueil, l'outrage et la dispute qui engendre l'hostilité;
  • Être son propre conseil ;
  • Se préparer à la mort.


Toute la Louange à Celui qui permit à la mort de briser les cous des puissants; et de briser les dos des briseurs et des forts. Par elle, Il coupe court aux aspirations des Caesars qui n'ont pas considéré leurs aspirations [démesurées] à la lumière du rappel de la mort, et la détestaient.

Ils restèrent négligents jusqu'à ce que la promesse d'Allah se réalise et les précipite au fond du gouffre. Ils furent délogés de leurs palais et jetés dans leurs tombeaux. Ils furent tirés des lumières éclatantes des lustres jusque dans les ténèbres de leurs sépulcres. Ils furent interrompus au cours de leurs jeux avec leurs enfants pour être mis dans le terrifiant voisinage des vermines et des vers.

En effet Dieu - qu'Il soit glorifié et magnifié - a loué dans Son Livre ceux qui font preuve d'humilité devant Lui, qui se sentent brisés devant Sa Toute Puissance et qui s'abaissent humblement devant Lui. Dieu - qu'Il soit exalté - a dit : «Ils s'empressaient de faire le bien, et se montraient humbles devant Nous» (Coran, 21/90).

Il a dit également : «... ceux et celles qui craignent Dieu, ceux et celles qui pratiquent la charité... à tous et à toutes Dieu a réservé son pardon et une magnifique récompense» (Coran, 33/35). Il a qualifié aussi les croyants d’humbles serviteurs qui se recueillent devant Lui avec crainte et révérence en accomplissant leurs meilleurs actes d'adoration et en les observant avec régularité et fidélité : «Certes, heureux sont les croyants qui prient humblement.» (Coran, 23/1-2).

Ne considérez pas l'appel du messager comme un appel que vous vous adresseriez les uns aux autres. (24,63)

Ibn' Abbas – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: «révérer le Prophète (tu' azziru), signifie l'honorer (tujillûh).» Pour sa part, al-Mubarrid – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: «Le révérer signifie l'exalter outre mesure (tubâlighufi ta 'dhîmihi)»
Al- Akhfash – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: «C'est lui prêter assistance. »
At- Tabarî – qu’Allah soit satisfait de lui - a dit: « C'est lui apporter de l'aide (tu'inuh). »
On rapporte que lorsque ce verset fut révélé, Abû Bakr – qu’Allah soit satisfait de lui - dit au Prophète – paix et bénédiction sur lui - : «Par Dieu! Ô Envoyé de Dieu, je ne te parlerai désormais qu'à voix basse.»
'Umar décida également de ne s'adresser au Prophète qu'en murmurant, au point que le Prophète faisait répéter à maintes reprises. Suite à quoi, Dieu fit descendre: «Ceux qui parlent à voix basse devant l'Envoyé de Dieu sont ceux dont le coeur a été éprouvé par Dieu en vue [d'y mettre] de la piété. Ils obtiendront le pardon [de leurs fautes] et une immense rétribution.» (Sourate Al Hujurate, 49 verset 4)