C'était le moment, avant que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) ne commence à recevoir la Révélation, où sa sœur aînée, Zayneb, épousa son cousin al-`Âs Ibn Ar-Rabî`ah. Puis suivit le mariage de ses deux autres sœurs, Ruqayyah et Umm Kulthum, avec les fils d'Abu Lahab, l'oncle paternel du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam). Abu Lahab ainsi que sa femme Umm Jamil étaient devenus des ennemis jurés du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) au tout début de sa mission publique.

 "Salam alaykum mes chères sœurs et frères en dieu
Au début, dès mes premiers pas dans l’islam, comme de nombreux jeunes,
j’étais « contraint » à pratiquer ma religion. Ayant toujours le père derrière moi pour vérifier si mes prières étaient faîtes à l’heure prévue. De nombreuses personnes souvent d’origine maghrébine ont grandi dans ce climat salafiste. Beaucoup de gens se reconnaîtront donc à travers cette brève description qui paraît pour le moins un peu caricaturale mais qui ne l’est pas du tout à mon goût.

Biographie du Shaykh Abdel-‘Aziz Ibn Siddiq al- Ghumari :



Sidi Abdel-‘Aziz Ben Siddiq al-Ghumari est le fils de l’imam de son temps, le Shaykh Muhammad Ben Siddiq, qui fut, sans doute, le plus célèbre savant du Hadith de la fin du XIXème et du début du Xxème siècle, en plus d’être un Saint reconnu pour son degré spirituel et ses charismes.


Sidi Muhammad a eu 6 enfants qui sont tous devenus des sommités dans la science du Hadith , et les flambeaux des Ahl Sunna.

Descendants directs du Prophète Muhammad – que la Bénédiction et la Paix soit sur lui – du côté de leur père, ils sont aussi les descendants du grand Shaykh soufi et juriste Ahmed Ibn Ajiba du côté de leur mère.

Avec ses frères Ahmad et Abdallah, Sidi Abdel-‘Aziz est le plus renommé des 6 enfants de Sidi Muhammad. Il mémorisa le Coran très tôt, reçut des autorisations (‘ijaza) de plusieurs centaines de professeurs, pour devenir un des leaders de la transmission du Hadith au niveau mondial, reconnu comme étant Hafiz al-Hadith (c’est-à-dire connaissant approximativement 100000 hadiths, avec la chaîne de transmission).

Les livres de Sidi Abdel-‘Aziz sont lus et étudiés dans tout le monde musulman, et en particulier sa réfutation des erreurs d’Al-Albani appelée « Bayan Nakth al-Nakith al-Mu`tadi ».

Il était considéré de son vivant par certains comme le Shaykh al Islam et le Boukhari de son temps.

Que Dieu l’accueille dans Sa Miséricorde et en fasse naître d’autres comme lui.

alt

 "Histoire des premiers soufis marocains
Par Ahmed Rachik

Après Sidi Aboû Abbas Sebti, voici un autre prestigieux saint, Sidi Aboû Ya'zâ, un des premiers soufis marocains qui fut le maître de celui qu'on considère comme l'initiateur du soufisme maghrébin : Sidi Aboû Madiân al-Ghaout. La biographie est empruntée a celle d'Émile Dermenghem (le culte des saints au Maghreb) qui lui même a basé son travail sur un ouvrage clef dans l'histoire du soufisme marocain : "Tachawuf fi rijal atassawuf" de Yousouf at Tâdilî, dit Ibn az Zayyât. Au delà de la dimension fascinante de ce saint, il faut attirer l'attention du lecteur sur le fait que si la sainteté est atemporelle (il existera toujours en terre d'Islam des saints et ce jusqu'à ce que survienne l'heure ainsi que le rapporte la tradition prophétique), ses manifestations en revanche ne le sont pas : le soufi est le fils de son temps dit la sagesse. La vie de Sidi Aboû Ya'zâ est celle d'une époque avec ses mœurs et ses habitudes sociales qui ne sont pas celles d'aujourd'hui.